Aux Pays-Bas, la société E-Moss vient de débuter l’expérimentation d’un bus électrique de 12 mètres rechargé par induction.

Basé sur un modèle Volvo, ce bus électrique a été converti par e-Moss et intègre un système de charge sans fil IPT (inductive Power Transfer) de 120 kW fournit par la société Conductix Wampfler.

Animé par un moteur de 130 kW, le bus électrique e-Moss affiche une vitesse maximale de 90 km/h et un couple de 700 Nm. En revanche, la capacité précise du pack batteries lithium-fer n’est pas indiquée dans le communiqué de presse officiel (e-moss propose différentes solutions : 80/120/160 ou 200 kWh pour des autonomies variant de 80 à 300 km).

300 km/jour sans recharge prolongée

Ainsi, en complément de la charge nocturne, le bus électrique se recharge par « biberonage » en quelques minutes lors de certains arrêts via un dispositif de charge par induction intégré à la chaussée. Cela lui permet d’être opérationnel durant 18 heures, parcourant 288 km par jour, sans avoir à recourir à des arrêts prolongés pour réaliser une recharge complète.

Selon e-Moss, le surcoût initial à l’achat d’un tel bus par rapport à un modèle thermique est amorti en 3 à 4 ans.

Source: avem.fr

Commentaires

commentaire

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.